Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • : Fenêtre ouverte sur le monde de la documentation et de l'information à plus d'un titre (lecture, écriture, internet, sport...)
  • Contact
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 13:19
La philo menée en bateau?

La philo menée en bateau?

L'idée de la révolution, le peuple ne l'a

pas toujours, mais qu'un homme sorti

du rang l'allume au coin de la crèche

et beaucoup alors sont de mèche.

 

En dépit de l'embargo jeté sur ce feu,

avant l'arrivée d'Obama à la Maison blanche,

des progrès sensibles en matière d'éducation

et de santé ont jailli dans l'île de Cuba.

 

Solidement assis sur un pouvoir qui ne prône

aucune discussion, Fidel Castro aura réussi

le prodige de faire de la fumée sans abuser

du cigare. Avec tout le respect dû à cette vie

singulière, nous ne saurions pourtant oublier

la flamme qu'il étouffa sans se renier.

 

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Mémoire
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 17:30

Coluche n'en finit pas de se retourner au milieu

des colombes. Les restos du coeur continuent

d'être indispensables en France. Dresser la table

pour la misère, envers et contre l'impuissance.

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Mémoire
commenter cet article
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 07:41
Tête de tranchée
Tête de tranchée

Au bout de l'enseignement pratique interdisciplinaire

consacré à Verdun (associant histoire, documentation,

lettres et mathématiques), une exposition dans un hall

du collège va mobiliser toutes nos légions (les grands

soumettront les petits à la question).

 

La commémoration de l'Armistice de 14-18

verra par ailleurs ce matin plusieurs citoyens

de troisième faire acte de présence et de parole

devant le monument aux morts de ces Communes :

Novalaise, Nances, Dullin, La Bridoire, Ayn et

Lépin-le-Lac.

 

La mémoire du Centenaire de la bataille de Verdun

comme du sacrifice des Poilus, pour certains originaires

de l'Avant-Pays Savoyard, prendra une nouvelle voix

toute la dimension qui lui revient aussi hors de l'école.

 

Les noms gravés dans le marbre n'ont pas fini d'être

des officiers pour les vivants. Chacun de ces soldats

met au garde-à-vous le souvenir qui nous serait inconnu.

Ne nous secouez pas, nous sommes pleins de leurs larmes.

Tête de tranchée
Tête de tranchée
Tête de tranchée
 Lucas, Arthur, Dylan et Jules dignes de la première ligne

Lucas, Arthur, Dylan et Jules dignes de la première ligne

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Mémoire
commenter cet article
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 15:39
La grande maison dans la prairie

La grande maison dans la prairie

The White House changera bientôt de locataire.

 

À l'instar du Président Obama en janvier 2009,

Donald Trump devra se plier à l'essayage

des fauteuils...

Nul doute qu'il fera son deuil de ceux

qui pourraient l'éjecter du pilotage.

Ok pour le rouge, je laisse le noir de George W. Bush

Ok pour le rouge, je laisse le noir de George W. Bush

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Mémoire
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 13:27

De passage à la librairie Garin pour vivre

davantage, j'ai été choisi par un livre :

 

Les derniers jours de Mandelstam,

développés au fil du vertige par

Vénus Khoury-Ghata.

 

Ossip est mort, ses camarades déportés

continuent à lever son bras pour profiter

de sa ration ; au bout de ce bras, une main

qui a écrit en 1933 ce que le tyran n'arrête pas :

 

Nous vivons, insensibles au pays qui nous porte.

A dix pas, nos voix ne sont plus assez fortes.

 

Mais il suffit d'un semi-entretien,

Pour évoquer le montagnard du Kremlin.

 

Ses doigts épais sont gras comme des asticots,

Et ses mots tombent comme des poids de cent kilos.

 

Il rit dans sa moustache énorme de cafard,

Et ses bottes luisent, accrochant le regard.

 

Un ramassis de chefs au cou mince l'entoure,

Sous-hommes empressés dont il joue nuit et jour.

 

L'un siffle, l'autre miaule, et un troisième geint,

Lui seul tient le crachoir et montre le chemin.

 

Il forge oukaze sur oukaze, en vrai forgeron,

Atteignant tel à l'aine, tel à l'oeil, tel au front.

 

Et chaque exécution est un régal,

Dont se pourlèche l'Ossète au large poitrail.

 

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Mémoire
commenter cet article