Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • : Fenêtre ouverte sur le monde de la documentation et de l'information à plus d'un titre (lecture, écriture, internet, sport...)
  • Contact
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 07:11
Tripes de Toscane

D'un côté il y a une place inscrite

au patrimoine de l'humanité

 

et de l'autre une double frite

à la table de la cupidité.

 

Levons-nous tous pour Florence,

elle ne sera jamais maigre pitance.

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Coups de coeur
commenter cet article
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 07:57
Jamais un mot plus bas que l'autre

De la profondeur, de la hauteur, de la douceur,

pouvons-nous avoir envie de vivre.

 

Cela tombe bien dans nos bras, les livres

n'ont pas regardé aux marches de l'épaisseur.

 

Ils planteront même dimanche un piolet,

sans l'ombre d'un soupçon. Vaincre déplaît

 

à la montagne de Chantal Mauduit.

Qu'elle nous gagne l'étoile de pluie !

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Coups de coeur
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 13:55

 

Thomas Pesquet vient de rejoindre la station

spatiale internationale. La rédaction de "1 jour,

1 actu" en profite pour mettre un dossier

dans nos orbites : quel scoop volant !

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Coups de coeur
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 13:10
Attends-moi mon amour

Attends-moi mon amour

Ce n'est pas un drame de s'éteindre

pour le grand Leonard. Rejoindre

sa femme allume le dernier regard.

 

 

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Coups de coeur
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 12:34
Cap de bonne solitude

Ava Gardner ne peut pas répandre le sel

de son beau rivage. Cela lui rappelle

l'homme qui veut tout apprendre du large.

 

Au coin du feu, elle serre sa pelote

de laine. Dans les vents du globe,

l'être courbe l'échine et l'aimé grelotte.

 

Mais, sous la pluie sans baleines,

il fait le job pour le pavillon Baudelaire :

"Homme libre, toujours tu chériras la mer!"

Cap de bonne solitude
Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Coups de coeur
commenter cet article