Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • : Fenêtre ouverte sur le monde de la documentation et de l'information à plus d'un titre (lecture, écriture, internet, sport...)
  • Contact
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 08:04
Reconnaissance de quête

 

Rue de Grenelle, le temps est venu

de mettre un cycle dans les cartons.

La Ministre en profite pour rappeler

que la grande maison continuera

d'être riche en "bonne pâte".

 

 

Mesdames et messieurs, Cher.e.s professeur.e.s

et personnels de l’Éducation nationale,



Vous le savez, à la suite de l’élection présidentielle,

un nouveau Gouvernement sera formé et un nouveau

ministre de l’Éducation nationale sera nommé.



À quelques jours, selon l’expression consacrée,

de quitter la rue de Grenelle, je souhaitais

une dernière fois vous remercier personnellement 

pour votre professionnalisme et vous dire la fierté

immense que je ressens d’avoir été votre ministre

et d’avoir eu l’honneur de partager avec vous

l’ambition de donner à chaque enfant accueilli 

à l’École de la République

les connaissances, les compétences et les valeurs

qui lui sont indispensables pour réussir

son parcours scolaire et pour prendre

toute sa place dans notre société.



L’École de la République est votre maison.

Elle fut pour moi, vous le savez,

bien plus qu’une promesse.

Elle est pour chacun de nos concitoyens

le cœur vivant de la République.

 

Cet attachement sans pareil vous garantit 

un soutien mais fait aussi peser sur vous

une immense responsabilité.

J’ai pu le vérifier pendant deux ans et demi,

au travers de tant de rencontres,

et je vous ai vu.e.s à la hauteur de ces attentes,

volontaires et exigeant.e.s, soucieux.ses

de protéger et de faire avancer l’école.



Par-delà les alternances, c’est vous qui,

au quotidien, avec les personnels de direction 

et d’inspection, avec les personnels éducatifs aussi,

continuerez d'accueillir les élèves,

de les accompagner, de les écouter,

de leur transmettre savoirs, savoir être

et savoir-faire avec la volonté, à chaque rentrée

scolaire renouvelée, de les faire réussir tous,

de les rendre autonomes et responsables, 

pour eux-mêmes mais aussi pour les autres.



Parce que je sais chacun.e d’entre vous attaché.e

à faire vivre au quotidien une école exigeante,

bienveillante, inclusive et ouverte ;

parce que je sais que malgré l'immensité des défis,

l'École grâce à vous est entre les meilleures mains

pour les relever, je partirai le cœur gros

mais l'esprit toujours optimiste.



Pour l’avenir, sachez simplement que je continuerai

inlassablement de porter le témoignage

de votre engagement sans faille

pour le service public de l’éducation,

et l’exigence d’être toujours ambitieux

pour notre École.



Je souhaite à chacune et à chacun d’entre vous

une pleine réussite dans cette mission difficile

et passionnante à laquelle vous avez choisi 

de vous consacrer pleinement.


Najat VALLAUD-BELKACEM


Ministre de l'éducation nationale,

de l'enseignement supérieur

et de la recherche

 

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Coups de coeur
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 08:22
Ô de source : Matthieu Ricard

Ô de source : Matthieu Ricard

Petite fille nomade

tu sais, de l'éveil, lâcher prise.

 

Que la vie toujours te garde

du mauvais caché devant l'église.

 

Aime le crachin de Chine

comme ton soleil ferme.

 

 Ne courbe jamais l'échine

quand les lumières sont à leur terme.

 

Petite fille nomade

tu sauras, du sommeil, lâcher prise.

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Coups de coeur
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 08:16
Qu'il est bon de ne pas être à la minute ou à la seconde près !

Chez Speedy, Gonzales porte une montre Slow.

 

Cela ne l'a pas empêché de faire pour ma Clio

la permutation des pneus hiver - été

en un temps quatre mouvements.

 

Il m'a tout juste laissé, grosso Quasimodo,

lire Salvatore qui a des mots enlacés :

 

"Tu as courbé la tête et me regardes ;

et ta robe est blanche,

un sein affleure de la dentelle

dénouée sur l'épaule gauche.

 

La lumière me franchit ; elle tremble

et se pose sur tes bras nus.

 

Je te revois. Tu avais

des paroles fermées et rapides

qui mettaient du cœur

dans le poids d'une vie

qui connaissait le cirque.

 

Profonde la rue

où le vent descendait

par des nuits de mars

et nous réveillait inconnus

comme la première fois."

 

(Source : E la tua veste è bianca / Poèmes 

Choix et traduction de l'italien par David

Cohen, Irène Lentin et Stefano Mangano /

Cahiers de l'Hôtel de Galliffet, 2012.)

 

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Coups de coeur
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 08:33

Cet homme pauvre d'un moi comme jamais,

écoutez-le mouliner dans la butte.

 

Absent le porte l'amour en ménage,

il donne du chant au rétropédalage.

 

Prêtez attention à sa chute,

elle sera riche d'un joli toi de mai.

 

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Coups de coeur
commenter cet article
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 12:28
Droit de grécité

Entre les étals du marché, il y a trop de donneurs de tracts ;

Ingrid m'a pris le bras pour raccourcir ce passage indélicat.

Nous avons décidé de finir la matinée par nos humanités

à la librairie Garin.

 

J'ai commandé (sans ordonner) la version française

de La lingua geniale, signée Andrea Marcolongo ;

à la caisse de résonance littéraire, Céline m'a prévenu

que ces feuilles fortes n'arriveraient pas avant l'automne.

Aucun problème. Qu'il est bon de donner du temps au temps !

 

Promesse de civilisation acceptée, Ingrid a reçu une Rose.

Chez elle, une nouvelle lecture de l'entrevue accordée

par l'auteur à Dominique Dunglas (dans Le Point) a séparé,

plus qu'hier et moins que demain, toute épine de notre parfum :

 

"Je suis tombée amoureuse du grec. C'est comme un amour

entre deux personnes : on progresse par degrés de connaissance,

ça demande des efforts et du dévouement, et si on commet l'erreur

de le croire acquis on risque de le perdre."

 

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Coups de coeur
commenter cet article