Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • : Fenêtre ouverte sur le monde de la documentation et de l'information à plus d'un titre (lecture, écriture, internet, sport...)
  • Contact
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 08:35

un-jeune-supporter-bastiais-regarde-le-6-mai-1992-la-tribun.jpg

Un petit footballeur s'incline en mémoire des victimes

 

Il y a vingt ans, sous le soleil corse exactement,

une tribune de pauvreté du stade Armand-Cesari

à Furiani s'effondrait, faisant 18 morts et 2357 blessés.

 

La demi-finale de la Coupe de France entre le Sporting

Club de Bastia et l'Olympique de Marseille fut annulée

comme il convenait, contrairement à la finale de la Coupe

d'Europe des clubs champions qui opposa la Juventus

de Turin et Liverpool le 29 mai 1985 au stade du Heysel.

 

Toujours est-il que le souvenir défiguré de l'île de Beauté

entraîne aujourd'hui la décence de ne donner aucun coup

d'envoi sur les terrains de Ligue 1, de quoi peut-être

remettre au compte du football cette phrase d'Albert Camus,

gardien de but de l'équipe junior du Racing Universitaire

Algérois : "Ce que je sais de plus sûr à propos de la moralité

et des obligations des hommes, c'est au sport que je le dois".

Partager cet article

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Sport
commenter cet article

commentaires