Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • : Fenêtre ouverte sur le monde de la documentation et de l'information à plus d'un titre (lecture, écriture, internet, sport...)
  • Contact
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 12:48
Au large de Lampedusa, le naufrage
d'une embarcation indigne de ce nom
a causé la mort de plusieurs centaines
d'êtres humains, en provenance de Libye.
 
Face à ce nouveau drame de l'immigration,
l'Europe ne saurait prétendre avoir le profil
d'une ville blanche comme l'innocence.
 
A juste raison, le bon pape François
a parlé de "honte" et de "mondialisation
de l'indifférence".
 
Au-delà de cette condamnation et
de l'émotion générale, qui détestera
pour un temps regarder la pub,
il appartient désormais à chaque Etat,
conscient d'être concerné, de faire tout
le nécessaire pour, sinon accueillir,
à tout le moins secourir "la misère du monde".
 
Dans son recueil de poésie "Aller Simple",
paru en 2012 aux Editions Gallimard,
le grand poète napolitain Erri De Lucca
nous alertait déjà :
 
"La mer n'est pas un fleuve qui connaît
le voyage, mais une eau sauvage,
au-dessous c'est un vide déchaîné,
un précipice."
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Citoyenneté
commenter cet article

commentaires