Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • : Fenêtre ouverte sur le monde de la documentation et de l'information à plus d'un titre (lecture, écriture, internet, sport...)
  • Contact
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 13:12

index.jpg

 

Yad Vashem, le mémorial consacré

au souvenir et à l'étude de la Shoah,

vient de reconnaître Gino Bartali,

vanqueur du Tour de France (1938,

1948) et du Tour d'Italie (1936, 1937,

1946), comme "Juste parmi les Nations".

 

Il s'agit en l'occurence de la plus haute

distinction décernée par Israël aux hommes

et femmes qui ont sauvé, au péril de leur vie,

des Juifs pendant la seconde guerre mondiale.

 

Au 1er janvier 2013, Yad Vashem recensait

24811 Justes, dont 3694 en France et 524

en Italie.

 

Le champion cycliste italien a toujours

fait mystère de cette part de lumière :

"Le bien, c'est quelque chose que tu fais,

pas quelque chose dont tu parles."

 

Parlons-en quand même...

 

Même si les courses se font rares

à l'époque maudite de Mussolini,

notre cher Bartali continue de s'entraîner

et rallie régulièrement, depuis sa résidence

de Florence, les villes d'Assise et de Gênes

ou des villages des Abbruzes...

 

Aux différents points de contrôle sur sa longue

route (350 kilomètres par aller-retour), les soldats

allemands et les policiers italiens le saluent,

lui demandent des autographes, sans se douter

le moins du monde (le moins étant le mot qui convient),

qu'il transporte dans sa tige de selle, dans son guidon

et dans le cadre de sa bicyclette des documents et

des photos de Juifs, soucieux de passer clandestinement

la frontière pour être libres en Suisse par exemple

ou s'exiler ensuite aux Etats-Unis d'Amérique.

 

La Mère supérieure du couvent de San Quirico,

où les visites répétées du Fils Gino ne suscitent

aucune suspicion, fait le reste et transmet les précieux

papiers à une imprimerie, insoupçonnée elle aussi.

 

800 Juifs sauvés au bout du compte, voilà bien

pour Bartali la plus belle victoire de sa vie.

Partager cet article

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Mémoire
commenter cet article

commentaires