Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • : Fenêtre ouverte sur le monde de la documentation et de l'information à plus d'un titre (lecture, écriture, internet, sport...)
  • Contact
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 10:13

Lucien-Clergue-president-peu-academique_article_landscape_p.jpg

premier photographe à la tête de l'Académie des beaux-arts /

 © Olivier Ogeron/Maxppp

 

Lucien Clergue, qui savait si bien cadrer

la nature humaine en noir et blanc,

 

va réserver maintenant son talent 

pour un autre monde.

 

Créateur des fameuses Rencontres  d'Arles,

il avait également le don de  mériter la compagnie

et l'amitié des plus grands artistes, nous pensons

notamment à Picasso et à Cocteau.

 

Une correspondance, publiée par Actes Sud,

témoigne de cette familiarité généreuse partagée

par l'écrivain et le photographe :

 

"Cher Lucien,

 

J'ai trouvé les épreuves de la chouette et l'hirondelle.

Il importe que vous ne restiez pas sur un seul thème

et que votre angle de lumière aborde un autre monde.

(Comme dans les admirables nus.) Vos bêtes mortes

doivent être une rareté."

 

"Mon très cher Jean,

 

Puisque vous êtes à Paris, le mieux est que vous

voyiez avec Seghers quelles photographies il faut

choisir parmi les nus pour illustrer  Paul Eluard

car nul mieux que vous n'est apte à le faire.

Si vraiment cela  se fait et je n'ose y croire,

ayant tant eu de déceptions, c'est un cadeau

royal qu'il m'offre, car illustrer Paul Eluard

à mon âge me bouleverse profondément.

Ma grande tristesse est qu'il ne soit pas là pour

guider ce choix avec vous, pour cette réalisation.

J'espère que cela donnera l'occasion à Picasso

de faire un portrait d'Eluard pour la couverture."

 

Lettres datées du 1er octobre

et 3 décembre 1956.

Partager cet article

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Entrée des Artistes
commenter cet article

commentaires