Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • : Fenêtre ouverte sur le monde de la documentation et de l'information à plus d'un titre (lecture, écriture, internet, sport...)
  • Contact
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 13:55

readingJoyce.jpg

Une sacrée blonde, lisant Ulysse de Joyce,

entre autres classiques de sa bibliothèque.

 

Dans une salle obscure, on peut avoir du mal

à aller plus près que le chemin balisé

des apparences. On rêve à la belle étoile,

mais que sait-on d'elle qui se montre

sous le voile d'un rôle? Pas grand-chose

en réalité.

 

Le livre Fragments, tout juste publié

aux Editions Points dans une version

simplifiée (pour les nuls en nature

humaine?), vient réparer l'ignorance

de nos regards.

 

Avec ces textes inédits, (dé)composés

entre 1943 et 1962, il nous est donné

d'apprendre à connaître l'univers intérieur

d'une icône du cinéma, j'ai nommé

Marilyn Monroe.

 

Toute sa vie, Norma Jeane Mortenson

eut une volonté farouche de comprendre

(les autres, le monde, le destin)

et de se comprendre. Elle refusait 

de se contenter des feux de la rampe

et, en permanence, s'évertuait à rechercher

la vérité des choses, des êtres.

 

La maladresse de sa plume est aussi

à mettre à son crédit ; ceux qui ne font

jamais de fautes peuvent avoir le débit

des tricheurs et, comme le rappelait

si bien Marcel Proust, "toute faute

d'orthographe est l'expression d'un désir".

 

Ainsi n'aurons-nous pas l'outrecuidance

de corriger Marilyn ; sa foudroyante lucidité

suffisait à la convoquer au tableau et son

âme blanche écrivait à la craie noire :

"I seek joy but it is clothed with pain"  /

Je cherche la joie mais elle est habillée

de chagrin.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires