Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • le blog du documentaliste du Collège de Novalaise
  • : Fenêtre ouverte sur le monde de la documentation et de l'information à plus d'un titre (lecture, écriture, internet, sport...)
  • Contact
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 06:22

Nous avons eu à Turin une mi-temps de quartier

libre. Une glace "al limone" à la main, j'ai croisé

plus d'un supporter du Barça venus avec l'espoir

de la faire fondre. Ils ne se doutaient pas alors

que la Juve allait en trois boules leur répondre.

 

À la recherche d'une feuille sans match,

j'ai demandé au libraire du coin gauche

une édition bilingue du recueil Travailler fatigue ;

un peu las, il m'a répliqué que la poésie était hors-jeu

dans son paysage et qu'il donnait plutôt dans la photo d'art.

 

Attaché à ne pas tourner l'image, il releva l'écusson de la Vieille

Dame sur mon torse pour mieux me faire retenir sa montre

à l'heure du Torino. Selon lui, et même si les titres peuvent

manquer dans la balance, seule cette équipe coule dans

le sang du peuple turinois.

 

Je l'ai assuré de ma connaissance de la tragédie du 4 mai 1949

et mentionné pour l'anecdote la victoire de Bastia (3-2)

le 7 décembre 1977 au Stadio Communale. C'était au temps

où Paolo Pulici et Francesco Graziani valaient deux taureaux

à l'avant ; grenat de l'enfance que l'on se rappelle, il a bien voulu

me concéder qu'il avait suivi cette rencontre sur les épaules

en baisse de son père.

 

Je suis sorti de la librairie avec le regard moins noir

d'une autre préférence et l'album d'une ville

où les femmes rivalisent d'élégance.

Affinités dans le rétro

Partager cet article

Repost 0
Published by PASCALOUP DE SAVOIE - dans Mémoire
commenter cet article

commentaires